Corine 

Je suis née en 1964 dans la commune de Leytron, où j’ai vécu pendant les 27 premières années de ma vie.

En tant que jeune maman, je me suis intéressée à une école qui se rapproche de mes idéaux et de ce que je souhaitais pour mes enfants.

J’ai rencontré la pédagogie anthroposophique et le jardin d’enfants Waldorf la Marelle, situé à l’époque près de l’hôpital de Sion.

J’ai été conquise par cette pédagogie et j’ai souhaité y apporter ma contribution. J’ai donc fait mes premiers pas de jardinière d’enfants Waldorf la Marelle sous le parrainage de Rosita Mahé.

Pour permettre à mes enfants de poursuivre leur scolarité dans cette pédagogie, j’ai déménagé en 1991 à Morges pour y reprendre un poste de jardinière d’enfants à l’école Waldorf de Lausanne, où je suis restée jusqu’en 2015.

J’aime travailler avec les enfants de 4 à 7 ans, ils sont tels des joyaux aux multiples facettes, imitateurs, inventifs, imaginatifs, ouverts et tellement profonds.

Aujourd’hui l’appel du Valais me ramène vers mes origines.

Je me réjouis de partager cette pédagogie respectueuse du développement de l’être humain, avec les parents, les enfants et toute l’équipe de La Marelle.

 

 

 

 Charline 

 

 

Après avoir terminé mon Bachelor en logopédie/psychologie de l'éducation à l'Université de Neuchâtel, j'ai décidé de me tourner vers la formation pédagogique Waldorf.

La découverte de cette pédagogie qui se centre avant tout sur l'épanouissement de l'enfant m'enthousiasme chaque jour un peu plus.

J'effectue cette formation en cours d'emploi. J'ai eu l'occasion d'enseigner comme remplaçante à l'école publique, et cela n'a fait que confirmer mon choix de me mettre au service d'une pédagogie plus "vivante".

Aujourd'hui, j'anime des ateliers en nature pour les enfants, et j'ai la grande joie de rejoindre l'équipe pédagogique de La Marelle.

Je ne peux que me réjouir de cette nouvelle aventure !

 

 

 

 

 

 

 Patricia

Capture décran 2017 04 25 à 23.08.09

 

Après avoir terminé ma formation d'éducatrice sociale à orientation anthroposophique à Lausanne, j'ai ressenti l'urgence de revenir à une vie plus simple.

Mon expérience dans le milieu de la psychiatrie, du handicap et de l'enfance m'a permis d'ouvrir les yeux sur la nécessité de permettre à l'être humain de se (re)trouver, par la reconnexion avec la nature, et avec ses pairs.

De plus, passionnée par les plantes et leur aspect médicinal, j'ai eu la chance de suivre une formation de technicienne en herboristerie. C'est avec beaucoup de joie que j'utilise cet enseignement pour dispenser des conseils et créer des préparations spagyriques.

C'est avec ces deux bagages en main, l'enthousiasme et la joie au coeur que je souhaite participer à (continuer de) créer une nouvelle éducation qui permette à l'enfant d'évoluer à son propre rythme et d'exprimer son être véritable.

 

 

 

 

 

 

Anne-Catherine

  

Après une 1ère formation d'employée de commerce, j'ai commencé mon parcours professionnel en travaillant dans le secrétariat et la comptabilité. Au fur et à mesure que le temps passait, je me suis aperçue qu'il me manquait quelque chose d'essentiel. En effet, ce travail ne faisait plus vraiment sens et je cherchais donc une autre chose pour m'épanouir.

En 2006, je décide donc de partir 6 mois comme bénévole en Afrique, c'est là, dans le dénuement, que je sens l'envie d'être plus en lien avec l'Humain.

A 26 ans, peu après mon retour, je m'inscris à l'école d'éducation sociale de Lausanne. J'y découvre avec joie et émerveillement la pédagogie de Rudolf Steiner.
Cette approche me montre comment accompagner les enfants pour qu'ils puissent développer leur propre essence tout en respectant leur rythme et leur nature profonde.

Ainsi, après 7 ans passés auprès d'enfants handicapés, c'est avec une profonde joie que je rejoins La Marelle, son équipe et ses enfants qui ne demandent qu'à éclore !

En parallèle de la Marelle, j'effectue également une formation de technicienne en herboristerie à l'école "L'Alchémille" en Valais.
J'y apprends ainsi à réaliser des remèdes naturels. Cette formation vient nourrir ce à quoi ma grand-mère m'a initiée depuis toute petite :
les bienfaits des plantes et leurs utilisations, et la nécessité de nous reconnecter avec Mère Nature.

Dans cette société où tout va trop vite, prenons le temps, ralentissons, afin de laisser place à notre vraie nature profonde.