Le philosophe Rudolf Steiner (1861-1925) est le père de l’anthroposophie (du grec, anthropo : homme et sophie : sagesse)  littéralement "sagesse de l’être humain" 

Il nous laisse une œuvre colossale : des dizaines de livres et environ 6'000 conférences données en 24 ans !

Son infatigable travail, ses connaissances de l’être humain, du "vivant" et de "l’invisible" ont donné vie à une pensée philosophique qui a trouvé de nombreuses applications pratiques :

 

la pédagogie : la première école Steiner/Waldorf ouvre à Stuttgart en 1917; actuellement on compte plus de 1'000 établissement dans le monde, dont 35 en Suisse)

 

la médecine anthroposophique : dès 1921, en collaboration avec le Dr. Ita Wegman, et les laboratoires pharmaceutique Weleda à Dornach et Arlesheim

 

 

l’agriculture bio- dynamique : le premier cours aux agriculteurs date de 1924 

 

pour ne citer que les applications principales

 

mais aussi l’eurythmie, les diverses thérapies et les établissement en pédagogie curative, la musique, les arts, les groupes de lecture, les séminaires de formation pour les enseignants, pour les éducateurs …

 

Depuis l’ouverture de la première école Waldorf à Stuttgart en 1917 (celles de Bâle et Zürich, s’ouvrent en Suisse autour de 1926) elles n’ont cessé de croître, pour atteindre le nombre honorable de  36 unités et une cinquantaine de Jardins d’enfants en 2012.

 

 

Actuellement des écoles ouvrent encore aux quatre coins du monde (un millier en tout) de la Sibérie, au Kenya, en passant par le Chili ou  Israël (un jardin d’enfants pour les 3 confessions). Leur "programme pédagogique" qui a gardé les valeurs observées par R. Steiner est toujours en vigueur avec le même succès et il n’est pas seulement apprécié par "les nostalgiques du bon vieux temps" !

 

D’ailleurs, contrairement aux nombreuses et incessantes réformes scolaires en vigueur dans le milieu public, celles transmises par l’anthroposophie s’attachent à des valeurs si fondamentales que le temps paraît ne pas avoir d’emprise sur elles…

A La Marelle, on privilégie:

Activités créatrices

 

Jeux libres...pour s’éveiller à l’autre

 

Rondes gestuelles en chansons et comptines...

pour découvrir l’espace, la musique et le geste rythmé

 

Contes, histoires et marionnettes...

pour nourrir l’imagination et pouvoir rêver

 

De nombreuses autres activités rythment la semaine :

dessin, peinture, modelage, eurythmie, jardinage, confection de pains et gâteaux.

Jouets et matériaux

 

Ils sont faits de matières nobles et naturelles (laine, soie, bois,...)

 

Les jouets nourrissent les sens qui s’édifient et se développent particulièrement

dans la petite enfance

 

Les matériaux bruts (rondins, écorces, pives,...) n’imposent pas une forme achevée à l’enfant

Ils laissent libre cours à son imagination

Parents et jardin d’enfants

 

Dans la petite enfance, la continuité entre la vie à la maison

et au jardin d’enfants est importante

 

Pour cette raison, le dialogue entre les parents

et les pédagogues tient une grande place

 

A l’occasion de réunions, de visites à la maison, de confections d’objets

pour les fêtes et autres activités, des liens se tissent autour de l’enfant